Pas les élections, pas la guerre, pas les cochons truffiers

Pour discuter sereinement de l'actualité
Avatar de l’utilisateur
Dr Hiatus
Transcendé
Messages : 755
Inscription : mar. août 31, 2010 10:56 am

Re: Pas les élections, pas la guerre, pas les cochons truffiers

Message par Dr Hiatus »

De Rushdie, je conseille Les enfants de minuit : réalisme magique avec du temps long comme dans Cent ans de solitude + histoire du conflit Inde-Pakistan lisible quand on connait pas + des pouvoirs psy avec un peu de Sense 8.
Dernière modification par Dr Hiatus le sam. août 13, 2022 7:28 pm, modifié 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
Cyrano
Dieu de la péninsule
Messages : 4214
Inscription : ven. févr. 15, 2008 7:40 pm

Re: Pas les élections, pas la guerre, pas les cochons truffiers

Message par Cyrano »

Je seconde la recommandation du livre Les Enfants de minuit et j'ajoute La Honte à la liste des recommandations (de mon côté je n'avais jamais lu Les Versets Sataniques, mais je pense que je vais remédier à ça !)
La violence est le dernier refuge de l'incompétence (Isaac Asimov, Fondation)
Avatar de l’utilisateur
JPhMM
Prophète
Messages : 936
Inscription : sam. août 20, 2005 10:01 pm
Localisation : Landes

Re: Pas les élections, pas la guerre, pas les cochons truffiers

Message par JPhMM »

Merci à vous deux !
Avatar de l’utilisateur
le Zakhan Noir
Dieu mais tant pis
Messages : 11472
Inscription : jeu. oct. 09, 2008 11:37 am
Localisation : dans le quartier perse de Paris

Re: Pas les élections, pas la guerre, pas les cochons truffiers

Message par le Zakhan Noir »

On sait pas vraiment où il en est , mais à priori au mieux c'est grosses séquelles et au pire... ben.. le pire quoi



Bon je vais pas vous surprendre, ça ne va pas arranger pour amour pour les religions, qui flirtait avec le -271°C, mais ça m' a permis de retrouver une citation ultra-ultra-ultra- gerbante du maire de Paris Jacques Chirac en 1989, après la fatwa de Khomeini
aucune estime pour lui ni pour les gens qui utilisent le blasphème pour se faire de l'argent, comme ce fumiste _ je pèse mes mots _ qui s'appelle Scorsese, l'auteur d'un navet, la Dernière Tentation du Christ. Quand on déchaine l'irrationnel, il ne faut pas s'étonner de la suite des choses. Je ne réclame pas la censure, mais le viol des consciences est inadmissible
Spoiler:
Image

Alors évidemment il est pas débile, il a rajouté un couplet derrière  "ah mais je cautionne pas la violence hein, faudra pas laisser faire bla bla bla"

LOL, ok ça c'est le parapluie pour pas avoir à démissionner le lendemain mais on a bien pigé que le message c'est " bien fait pour sa gueule".
Ca vous rappelle pas janvier 2015, en mode anachronique?  Gerbant je vous dis...  Les cathos et les islamo ont beau se friter souvent, ils se lèchent les couilles mutuellement dès qu'un athée critique, rit d'eux, blasphème...

Je vais pas trop m'étendre sur le fond de l'attentat sinon,  tellement je suis furax et ça va mal finir...  

Proposer de lire les Versets sataniques (ou au moins de l'acheter pour le soutenir, parce qu'il parait que le machin est un monstre pas forcément très digeste) semble effectivement une bonne idée, ou ses autres oeuvres. Et l'assumer publiquement quand on en a l'occasion.

Parce que sinon, comme Mila, comme Charlie, comme Paty ce sera une victoire de plus pour eux  (plus personne ne dessine Mahomet, aucun prof ne montre plus de dessins en cours, etc etc...)
Expliquer une blague, c'est comme disséquer une grenouille. On comprend le mécanisme, mais elle n'y survit pas (Mark Twain, un peu modifié)
Avatar de l’utilisateur
dogboy
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2613
Inscription : mar. déc. 23, 2008 12:13 am

Re: Pas les élections, pas la guerre, pas les cochons truffiers

Message par dogboy »

J'ai pas souvenir d'un bouquin indigeste, je l'avais lu en prépa et dans mon souvenir avec pas mal d'enthousiasme. Bon, c'est lointain comme souvenir évidemment...
But soon the flames will fade, and only dark will remain.
legnou
Dieu des jeunes à casquette
Messages : 6301
Inscription : lun. févr. 02, 2004 1:05 pm
Localisation : Provisoirement sur Sol III

Re: Pas les élections, pas la guerre, pas les cochons truffiers

Message par legnou »

Au delà de ce qu'il se passe, on a quand même un peu tendance à oublier ce que sont/seraient ces fameux versets sataniques...
Parce que s'ils étaient encore (s'il y ont été un jour) dans le Coran, ça aurait changé/ change / changerait beaucoup de choses dans les affrontements inter-religions !
Je ne suis pas vieux, je suis vintage !
Avatar de l’utilisateur
Erestor
Dieu des VRP de DW
Messages : 3043
Inscription : sam. nov. 05, 2011 2:54 pm

Re: Pas les élections, pas la guerre, pas les cochons truffiers

Message par Erestor »

legnou a écrit : sam. août 13, 2022 11:42 pm Au delà de ce qu'il se passe, on a quand même un peu tendance à oublier ce que sont/seraient ces fameux versets sataniques...
Parce que s'ils étaient encore (s'il y ont été un jour) dans le Coran, ça aurait changé/ change / changerait beaucoup de choses dans les affrontements inter-religions !

Pô compris...
As the long departed Commissioner Three-horn famously said on many occasions: "This is Blood Bowl, buddy, anything could happen!".
Avatar de l’utilisateur
JPhMM
Prophète
Messages : 936
Inscription : sam. août 20, 2005 10:01 pm
Localisation : Landes

Re: Pas les élections, pas la guerre, pas les cochons truffiers

Message par JPhMM »

Il fait référence aux versets relatifs au culte des trois déesses.
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Versets_sataniques_du_Coran
Avatar de l’utilisateur
Highlandjul
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3229
Inscription : lun. avr. 18, 2011 3:19 pm
Localisation : Lille

Re: Pas les élections, pas la guerre, pas les cochons truffiers

Message par Highlandjul »

Mediapart a remis en ligne un article de 2019 qui rappelait les circonstances de cette fatwa.
Morceaux choisis.
Jacques Chirac, futur président de la République française, déclara imprudemment : « Je n'ai aucune sympathie pour monsieur Rushdie. J'ai lu ce qui a été publié dans la presse [il s'agissait des premiers chapitres des Versets sataniques – ndlr]. C'est misérable. »
Aux lendemains de la fatwa contre Rushdie, les autorités politiques, religieuses et même certains écrivains, comme John Le Carré, s'empressèrent d'exprimer leur solidarité et leur compréhension, non pas à l'égard d'un écrivain menacé de mort par un État terroriste, mais avec « les musulmans injustement insultés dans leur conviction religieuse ».

Monseigneur Decourtray, primat des Gaules, établissant un lien entre l'affaire Rushdie et la campagne déclenchée quelques mois auparavant contre le film de Martin Scorsese La Dernière Tentation du Christ, s'écriait : « Une fois encore des croyants sont insultés dans leur foi. Hier dans un film défigurant le visage du Christ. Aujourd'hui les musulmans dans un livre sur le prophète. »
Et rappelle, aussi, incidemment, que la fatwa ( concernant aussi les traducteurs et les éditeurs de Rushdie) a déjà fait environ 40 morts en plus de quelques tentatives loupées.
Et effectivement, dans ces cas- là, les autres religions se trouvent fort solidaires pour museler les auteurs qui parlent mal de leurs dieux.

L'archevêque de New York, Mgr John O’Connor, estimait lui aussi que le livre de Rushdie offensait la foi et demandait à ses fidèles de ne pas le lire. Le grand rabbin d’Israël, le Vatican et Margaret Thatcher exprimèrent la même réprobation… Mais c'est Mgr Lustiger, membre de l'Académie française, qui est sans doute allé le plus loin, ne craignant pas d'affirmer que « la figure du Christ et celle de Mahomet n'appartiennent pas à l'imaginaire des artistes… ».
Avatar de l’utilisateur
rogre
RDieu
Messages : 5173
Inscription : jeu. déc. 06, 2007 12:53 pm
Localisation : Lyon 6è

Re: Pas les élections, pas la guerre, pas les cochons truffiers

Message par rogre »

 ou chez le prédicateur Musaylima, un rival de Muhammad"

(sic! - vous le connaissiez, celui-là, le "rival"? avec le même trademark en plus! :mrgreen:

-----------------

Je ne le connaissais pas, donc je me documente: c'est un bon épisode de Conan le barbare ou de Game of Thrones, avec des ruses marrantes, de la magie et du carnage impitoyable en plus!

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Musayli ... hdh%C3%A2b

Musaylama al-kadhdhâb (Musaylama l'imposteur) par Mahomet. Il était le chef de la tribu arabe des Banu Hanifa originaire d'Al-Yamâmasu(suite…)

Spoiler:
Celui-ci (Musaylima) savait que le prophète avait l'habitude de prononcer la maxime suivante : Quand plusieurs hommes voyagent, le meilleur d'entre eux est celui qui sert les autres. Or, en entrant dans Médine, les dix messagers firent halte à Baqî'-al-Gharqad. Musaylima dit à ses compagnons : Allez, moi je resterai ici pour garder vos bagages. Si Mahomet vous demande pourquoi vous n'êtes qu'au nombre de neuf, puisque vous êtes entrés à dix à Médine, répondez-lui que l'un de vous est chargé du service et garde vos bagages.Ces hommes vinrent se présenter au Prophète, qui leur dit : Vous étiez dix lorsque vous êtes entrés dans la ville; qu'est devenu le dixième ? Ils répondirent : Messager d'Allah, il est notre serviteur, il garde nos bagages. Le Prophète, selon son habitude, répliqua : C'est le meilleur d'entre vous »
Quand ils revinrent auprès de Musaylima, ils lui répétèrent les paroles de Mahomet. Musaylima dit : « Ce prophète vient de confirmer mon mérite. » Les neuf délégués reçurent les rudiments de la foi islamique ils revinrent à Al-Yamâma pour y appeler leur compatriotes à se convertir à l'islam. Ceux-ci trouvèrent les obligations de l'islam trop sévères. Musaylima se déclara prophète arguant que Mahomet lui-même avait confirmé sa supériorité sur les neuf autres délégués. Il faisait des prédications en prose rimée. Il réduisit la prière à trois fois par jour. Il enseignait la croyance en la résurrection et au jugement dernier. On ne sait pas s'il voulait faire des convertis en dehors de sa tribu. Il prit le nom de Rahmân d'Al-Yamâma.
 En 632, Musaylima envoya à Mahomet une lettre ainsi conçue :
« Moi Musaylima, Rahmân du Yemâma, à Mahomet, fils d’'Abdallah, Messager d'Allah parmi les Quraychites. En ton nom, ô Dieu, secours constant ! Or à moi la moitié de la terre, à toi l'autre moitié.
Après avoir lu cette lettre, Mahomet s'enquit de l'opinion des messagers qui approuvèrent le contenu de la lettre. Il dit que s'ils n'avaient pas été des députés, il les aurait fait mettre à mort, et il fit écrire cette réponse :
« Moi Mahomet, Messager de Dieu, à Musaylima, le menteur. Au nom du Dieu Clément et Miséricordieux. Or la terre est à Dieu, Il en donne la possession à qui il veut parmi ses serviteurs. La récompense finale sera à ceux qui le craignent. »
Après la mort de Mahomet, Musaylima dit : « Gabriel est venu me trouver et m'a confié la mission de prophète pour toute la Terre. » Il s'insurgea contre le calife Abou Bakr et mit en déroute le premier général que le calife avait envoyé sa rencontre, Ikrimah ibn Abi-Jahl. Abu Bakr charge alors Khalid ibn al-Walid de le débarrasser de Musaylima.
 Dans la tribu des Banu Tamim, Sajah de la tribu des Banû Taghlib, une prophétesse d'origine chrétienne née à Mossoul avait pris la tête des rebelles contre l'islam. Elle professait une sorte de syncrétisme entre l'islam et le christianisme. Elle cherchait une alliance pour se renforcer contre le calife. Avec ses troupes, elle fit mouvement vers Al-Yamâma. Ce mouvement inquiéta autant Musaylima que Khâlid ibn al-Walîd qui se trouvait lui aussi dans les parages. Les armées musulmanes se retirèrent à deux jours de marche pour éviter l'affrontement. Musaylima, retranché dans la forteresse d'Al-Yamâma, fit installer une tente en dehors de la ville pour y recevoir l'ambassade de Sajâh. Elle reste avec Musaylima pendant trois jours sous cette tente consommant le mariage sur le champ. Malgré cela, Musaylima désirait voir Sajâh quitter les environs d'Al-Yamâma. Forte de la promesse de recevoir la moitié des revenus de la province, elle consentit à repartir vers Mossoul avec une armée affaiblie, que nombre de membres de la tribu des Banu Tamim avaient abandonnés. Elle resta alors dans sa tribu des Banu Taghlib et mourut musulmane.
 Les Banû Tamim étaient inquiets des réactions d'Abou Bakr et de son général Khalid ibn al-Walid. Il envoyèrent une ambassade auprès du calife pour plaider leur cause. Le calife était prêt à pardonner mais Omar s'interposa et déchira le traité qui venait d'être signé. Omar imposa au calife sa décision d'envoyer Khalid ibn al-Walid faire le tri et mettre à mort les apostats. Khâlid engagea une campagne contre les Banû Tamîm laissant Musaylima tranquille.
 Après cette campagne contre les Banu Tamim, les armées musulmanes se retournèrent vers Al-Yamâma dans laquelle Musaylima était retranché.
Mort de MusaylimaÀ l'arrivée des troupes du calife, Musaylima décida de sortir de la forteresse et installa son camp dans un verger entouré de murs élevés, nommé « l'enclos d'Ar-Rahmân »qui deviendra après la bataille « l'enclos de la mort ».
 La bataille s'engagea mal pour les troupes de Khalid ibn al-Walid, neuf cent cinquante musulmans tombèrent durant la première phase. Khâlid parvint à reprendre en main ses troupes en séparant les ansars des muhajiroun pour savoir lesquels d'entre eux voulaient s'enfuir. Chaque clan voulut ainsi montrer sa vaillance, et l'armée califale enfonça les troupes de Musaylima qui se réfugia dans l'enclos. Deux cents musulmans encore trouvèrent la mort pendant l'assaut de l'enclos avant de pouvoir y entrer. Le frère d'Omar, Zayd ibn al-Khattab, appelait les musulmans à se battre. Il continua le combat jusqu'à ce qu'il soit tué. Musaylima a reçu un javelot lancé par Wahshi ibn Harb en pleine poitrine traversant sa cuirasse et mourut. Les survivants partirent se réfugier dans la forteresse. Khâlid avait fait prisonnier Madjâ, l'un des généraux de Musaylima. Il le libéra afin qu'il puisse négocier une reddition avec les habitants d'Al-Yamâma. Madjâ constata qu'il n'y avait pas de soldats en mesure de défendre la ville alors il demanda aux femmes de revêtir des armures et de venir sur les remparts pour le conspuer lorsqu'il sortirait.
 Khalid voyant ces armures briller au soleil crut avoir en face de lui une armée importante. Il demanda à Madjâ à qui s'adressent ces injures. Madjâ lui dit que c'était à lui car les gens ne sont pas satisfaits des conditions de la reddition. Madjâ parvint ainsi à obtenir des conditions moins sévères pour la population : elle devrait livrer au vainqueur un quart de ses richesses et Khâlid pourrait choisir la maison qui lui plairait comme résidence. Khâlid reçut une lettre de reproches signée d'Abû Bakr mais il sut que son contenu venait d'Omar. On lui reprochait sa clémence et d'avoir ainsi amputé le butin d'une grande partie.
Dernière modification par rogre le lun. août 15, 2022 11:14 am, modifié 1 fois.
Lu sur Internet: "L'Eurovision dans son ensemble est très contestable sur le plan musical" !!!
Avatar de l’utilisateur
le Zakhan Noir
Dieu mais tant pis
Messages : 11472
Inscription : jeu. oct. 09, 2008 11:37 am
Localisation : dans le quartier perse de Paris

Re: Pas les élections, pas la guerre, pas les cochons truffiers

Message par le Zakhan Noir »

merci pour ces éléments intéressants
Expliquer une blague, c'est comme disséquer une grenouille. On comprend le mécanisme, mais elle n'y survit pas (Mark Twain, un peu modifié)
Avatar de l’utilisateur
Dr Hiatus
Transcendé
Messages : 755
Inscription : mar. août 31, 2010 10:56 am

Re: Pas les élections, pas la guerre, pas les cochons truffiers

Message par Dr Hiatus »

Je suis toujours le feuilleton Trump.
Je me délecte, vous imaginez pas.
Sa défense...
- c'est pour le spectacle politique, ya rien a voir !
- en fait : vous avez la liste de ce qu'on est venu chercher. Vous voulez la rendre publique, ou on le fait nous-mêmes ?
- c'était des documents déclassifiés, pas d'obligation de les reprendre !
- en fait : c'est pas sûr que c'était déclassifié, certains sont même niveau top-secret, dans certains cas un Président n'a pas le pouvoir d'en decider seul, et l'autorisation de perquisition mentionne le motif d'espionnage, donc même si c'était une liste de courses ce serait légal.
- mais c'était disponible depuis toujours, dans un cadre sécurisé, pas la peine de...
- en fait : des demandes de récupérer ont été émises plusieurs fois, et ont rencontré un refus. Et votre hôtel est une passoire.
- les agents du FBI ont placé des fausses-preuves sur place
- akchually, la perquisition a été filmée. Vous le savez, puisque vous avez pu visionner en temps réel.
- vous avez placé une taupe chez nous ! Ne faites pas confiance à Melania, je ne connais pas cette femme.
- en fait, la liste des documents qu'on est venu récupérer vient d'une liste, fournie par un de vos avocats, de ce que vous certifiez avoir rendu, mais qu'on a toujours pas.
- Witch hunt ! On a jamais vu ça !
- en vrai, nous non plus.
legnou
Dieu des jeunes à casquette
Messages : 6301
Inscription : lun. févr. 02, 2004 1:05 pm
Localisation : Provisoirement sur Sol III

Re: Pas les élections, pas la guerre, pas les cochons truffiers

Message par legnou »

Euh...
Je vais sans doute dire une connerie mais quand le FBI ou l'état où je ne sais qui lui a demandé de rendre les documents, Trump et Cie n'avaient plus :
- de toner dans la photocopieuse,
- de Kévin-le-stagiaire pour faire lesdites photocopies,
- de câble usb pour relier le scanner à l'ordinateur,
- de place sur la carte SD pour photographier avec l'Iphone,
- de machine à écrire
- d'une licence Word
- une once de jugeote pour garder une copie quelconque et donner les vrais avec un petit sourire ?
Je ne suis pas vieux, je suis vintage !
Avatar de l’utilisateur
M
La Source
Messages : 2578
Inscription : mar. juil. 29, 2003 8:50 pm
Localisation : Lutèce

Re: Pas les élections, pas la guerre, pas les cochons truffiers

Message par M »

Qu'est ce qu'il allait faire avec ces boîtes de documents ?
Je le demande à quel point ce n'était pas symbolique. Un peu comme un kleptomane l'acte de voler est plus important que l'objet volé.
Membre émérite du comité de soutien à Léon Zitrone.
Avatar de l’utilisateur
Dr Hiatus
Transcendé
Messages : 755
Inscription : mar. août 31, 2010 10:56 am

Re: Pas les élections, pas la guerre, pas les cochons truffiers

Message par Dr Hiatus »

legnou a écrit : dim. août 14, 2022 5:49 pm Euh...
Je vais sans doute dire une connerie mais quand le FBI ou l'état où je ne sais qui lui a demandé de rendre les documents, Trump et Cie n'avaient plus :
- de toner dans la photocopieuse,
- de Kévin-le-stagiaire pour faire lesdites photocopies,
- de câble usb pour relier le scanner à l'ordinateur,
- de place sur la carte SD pour photographier avec l'Iphone,
- de machine à écrire
- d'une licence Word
- une once de jugeote pour garder une copie quelconque et donner les vrais avec un petit sourire ?


L'idée c'est que Trump s'en fout de pas mal de conventions, et qu'il voit pas pourquoi les lois s'appliqueraient à lui.
On a quand même des images de certains de ses documents jetés dans les cuvettes de WC, à charge au personnel de la maison blanche et d'air force one de récupérer.
Et à Mar-a-Lago on se souvient de la fois où il recevait Shinzo Abe, et où il dut réagir avec lui en direct à une crise coréenne. Et laissant trainer devant les civils et les photographes la mallette nucléaire.

Donc s'occuper correctrment des archives même quand ça implique de répondre au DOJ... c'est déjà un niveau de compétence.
Verrouillé